Publicités

Rencontre avec l’actrice Lauréna Thellier

Bonjour Lauréna Thellier et merci de nous accorder cet interview, vous faites partie du casting de Fleuve Noir (le prochain film d’Erick Zonca) aux côtés notamment de Vincent Cassel, Romain Duris et encore Sandrine Kiberlain. Que pouvez-vous nous dire du film ?

Fleuve Noir est un thriller policier. Une enquête policière sur la disparition d’un enfant.

Fleuve noir, qui sortira le 15 aout en salles, était diffusé en avant-première mondiale au dixième Festival international du film policier de Beaune et sélectionné dans la catégorie Hors Compétition. Pourquoi ce festival ?

Oui c’est exact, j’ai présenté Fleuve Noir en compagnie d’Erick, la scénariste Lou et le producteur Olivier Delbosc. Nous étions au festival du film policier tout simplement car Fleuve Noir en est un ! Nous avons d’ailleurs été très bien accueillis lors de cet évènement.

Quels ont été les retours du public?

Les retours sont plutôt bons, le film semble plaire. J’ai remarqué que mon personnage créait une forme de malaise chez le public assez intéressante et j’ai eu à titre personnel  de très bons retours ! Suite à la projo, un spectateur est  venu me voir en me disant que s’il ne m’avait pas connu en tant que comédienne il aurait vraiment cru que j’étais une jeune fille atteinte d’un handicap dans ce film. On ne peut pas me faire plus beau compliment !

Quel a été votre parcours avant Fleuve Noir ?

J’ai débuté ma carrière à l’âge de 16 ans (j’en  ai aujourd’hui  19) sur Ma Loute de Bruno Dumont. Je joue une jeune fille bourgeoise, la fille de Fabrice Luchini et la nièce de Juliette Binoche. A mon retour sur Paris après ces deux mois de tournages dans le nord j’ai enchainé avec Le Ciel Attendra de Marie-Castille Mention Schaar. J’interprète une jeune fille embrigadée par l’islamisme radical. Viens ensuite ma rencontre avec Erick Zonca et le tournage de Fleuve Noir.

Avec ce rôle si marquant, quelle est l’importance de votre rôle dans le film?

Pour reprendre les mots du producteur Olivier Delbosc  et d’Erick « l’histoire autour de mon personnage est le point de départ du film ». Je ne veux pas trop en dire car je préfère laisser le public découvrir le sujet par lui-même mais ce dont nous sommes certains c’est que l’histoire de mon personnage sera sujet à débat.

Comment s’est passé votre casting ? Est-ce directement Erick Zonca qui vous a contacté ?

J’ai été approché pour ce casting  par un réel concours de circonstances ! Après avoir tourné dans Ma Loute, j’ai envoyé un mail avec quelques photos à tous les directeurs de casting. C’est Antoine Carrard qui m’a immédiatement contacté pour me proposer le rôle de Marie Arnault. Il m’a d’abord expliqué le projet et ce rôle si particulier. En réalité je pense que mes premiers essais n’étaient pas très convaincants mais j’avais la conviction profonde que je voulais interpréter ce personnage. J’ai donc travaillé avec acharnement pendant plusieurs mois. Avec l’aide de mon ami professeur de théâtre Marc-Henri Boisse nous avons fait beaucoup d’improvisation et j’étais de plus en plus à l’aise. J’envoyais presque chaque semaine une vidéo à Antoine Carrard de l’évolution de mon travail. Jusqu’au jour où mon interprétation était assez crédible et convaincante pour qu’il les transmettent à Erick. Au final, j’ai eu ce rôle grâce au travail et à la persévérance ! J’ai ensuite rencontré Erick ; il m’a guidé et m’a transmis son idée du personnage. Une fois sur le tournage j’étais véritablement imprégnée du handicap et j’ai donc pu laisser place à mon instinct sur le plateau.

Qu’avez-vous ressenti quand vous avez lu le scénario ?

J’ai été bluffée car le scénario était super bien écrit. Mon premier ressenti était un sentiment de panique face à l’ampleur du personnage. C’est un vrai rôle de composition ce qui m’a amené à être très exigeante avec moi-même.

Quel est votre meilleur souvenir du tournage ?

Je me rappelle très bien du moment où Erick m’a présenté à Romain Duris. Comme nous n’avions pas de scènes ensemble Erick m’a fait venir plus tôt pour que je le rencontre. Il m’avait présenté à Romain comme si j’étais la présidente de la République, c’était très drôle et j’étais super contente.

Avez-vous des anecdotes de tournage à nous raconter ?

Quelques jours avant la confirmation du casting, Erick me disait au téléphone « Lauréna tu as le rôle à 90% », j’étais hyper angoissée et répétait en boucle « mais qu’est-ce que je fais des 10% restant !! ». Ce qui m’a également marqué c’est ce que m’a dit Vincent Cassel le dernier jour de tournage « t’emmerde ceux qui t’emmerde et à bientôt sur un autre film, surtout crois-moi ne lâche rien tu vas aller très loin ».

Quel a été votre relation de travail avec Erick Zonca et le reste du casting ?

Erick Zonca est un réalisateur que j’apprécie tout particulièrement. Nous avions une belle complicité et une vraie relation de confiance sur le tournage. J’aime la direction d’Erick par son exigence et sa manière d’incarner le plateau en même temps que les comédiens. Il a été une épaule sur laquelle j’ai pu m’appuyer, ce qui m’a permis de dépasser mes limites jusqu’à l’épuisement parfois pour être à la hauteur de ce personnage. J’aimerais beaucoup retravailler avec Erick sur un rôle complétement différent de celui-ci ; qu’il m’amène dans un autre univers. C’est l’un des rares réalisateurs que je suivrais presque les yeux fermés.

J’ai également pris beaucoup de plaisir à travailler avec tous les acteurs : Vincent Cassel, Sandrine Kiberlain, Hafsia Herzi,…

Quel seront vos prochains rôles / projets dans l’avenir ? Avez-vous d’autres tournages en vue ?

Je viens de terminer le tournage de L’Enkas réalisé par Sarah Marx produit par La Rumeur.  J’ai d’autres projets qui vont s’officialiser prochainement.

Cyclorama Magazine est très heureux de savoir que d’autres tournages sont à l’étude et ne manquera pas de suivre de près l’évolution de vos projets. Merci pour cet entretien !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.